Catégories
Arbre, arbuste, plante et fleur

Conseils essentiels sur la culture et l’entretien des ciguës du Canada

Vous pouvez planter une pruche canadienne comme spécimen dans votre jardin, ou créer une haie unique avec ces arbres. Nous vous fournissons des faits sur les pruches et quelques informations précieuses sur le soin des pruches.

Le saviez-vous ?

L’Eastern Native Tree Society (ENTS) découvre et mesure la hauteur, le diamètre et le volume du tronc des très grandes pruches canadiennes. Le volume du tronc de l’arbre qui serait le plus grand conifère naturel à feuilles persistantes de l’est était de 44,8 m3.

La pruche canadienne est connue pour son feuillage gracieux, retombant et persistant et sa longue vie. Cet arbre à croissance lente peut prendre 250 à 300 ans pour atteindre sa maturité. On a vu des arbres de plus de 450 ans produire d’excellents cônes. Les arbres peuvent vivre 800 ans ou plus, et ils peuvent être très hauts et très grands.

Bien que la culture de cet arbre demande quelques efforts, cela en vaut la peine. Une fois établies, les pruches nécessitent peu de soins. Elles sont particulièrement adaptées aux zones boisées. Vous pouvez les planter près des cours d’eau, car ils ont l’air naturel dans un tel environnement. Ces arbres à longue durée de vie sont de superbes ajouts au paysage. Si vous disposez d’un espace limité, vous pouvez utiliser des formes arbustives plus courtes comme plantes de base. Lorsqu’ils sont plantés le long de la partie ombragée de votre maison, près des rhododendrons (un autre amateur d’ombre), ils peuvent contribuer à améliorer la beauté de votre jardin.

Différents cultivars

Plus de 300 cultivars d’helmock canadien ont été développés pour un usage paysager. Les formes naines et les arbustes sont spécialement développés pour les circonstances dans lesquelles la culture d’un grand arbre n’est pas possible. Un arbuste est tout aussi gracieux et attrayant. Une taille opportune joue un rôle important dans la hauteur et la largeur des arbustes. Le « Pendula’, la forme pleureuse verticale populaire, atteint une hauteur et une largeur de 5 à 15 pieds. Une autre forme naine, « Horsford Contorted » se présente avec des branches torsadées.

« Cole’s Prostrate » peut être utilisée comme « couvre-sol’, car cette plante rampante ne pousse que de 1 pied de haut. « Sargentii’, un grand arbuste pleureur populaire (peut atteindre 3 m de haut et 6 m de large), possède de nombreuses branches pendantes, et est magnifique lorsqu’il est planté près de l’eau ou dans des jardins de rocaille. Jeddeloh » est similaire à l’épinette nid d’oiseau. « Aurea Compacta » a des aiguilles jaunes.

Comment cultiver les pruches canadiennes

➺ Les arbres doivent être plantés au début du printemps. C’est la meilleure période de l’année pour planter les arbres. Ne les plantez pas en hiver ou en été. L’arbre est faible et vulnérable au cours de sa croissance précoce. Une chaleur et un froid excessifs peuvent endommager et tuer l’arbre.

➺ Ne le plantez pas très près de la maison ou de la clôture. Ses racines en pleine croissance peuvent endommager la structure. Au fur et à mesure que l’arbre devient plus grand, les racines ont besoin de suffisamment d’espace pour s’étendre afin qu’elles puissent soutenir l’arbre. Laissez un espace adéquat entre deux arbres, si vous en plantez plusieurs.

➺ L’arbre préfère l’ombre partielle ; cependant, il peut tolérer la pleine ombre. C’est un arbre facile à cultiver.

➺ Le sol peut être légèrement acide à neutre.

➺ Pour conserver son feuillage persistant, l’arbre a besoin de beaucoup d’eau. Il perd de l’eau pendant l’hiver (assèchement hivernal). Les sols froids ou gelés ne permettent pas aux racines de reconstituer l’humidité aussi vite qu’elle est perdue. L’arbre doit être arrosé régulièrement à la fin de l’automne. La déshydratation peut tuer l’arbre. Il commence à conserver l’eau à la fin de l’automne. À ce moment-là, il faut l’arroser soigneusement. Un bon paillage pendant cette période aidera l’arbre à survivre à l’hiver. L’arbre s’épanouit dans un sol riche en matières organiques.

➺ Une fois établi, arrosez l’arbre deux fois par semaine. Veillez à ce que le sol soit bien drainé et humide. Comme l’arbre est sensible aux champignons de pourrissement des racines, évitez de trop l’arroser.

➺ Les arbres ont une croissance très lente. Ils poussent aussi bien au soleil qu’à l’ombre ; cependant, les premiers présentent une croissance plus lente que les seconds.

➺ Si le sol est très sablonneux ou si vous plantez l’arbre dans un sol argileux lourd, ajoutez au sol des matières compostées et de la mousse de tourbe.

➺ Protégez le semis des vents violents. Ses racines peu profondes ne seraient pas en mesure de le soutenir et il basculerait facilement. Prendre soin des pruches en cours d’établissement peut être un défi. Une fois établies, elles ne nécessitent pas beaucoup d’attention.

➺ Si le sol est sec et si le site est élevé, laissez la base de l’arbre être entourée d’une épaisse couche de paillis. Un système d’irrigation goutte à goutte peut aider à maintenir la verdure de l’arbre.

➺ Aucun engrais n’est nécessaire au moment de la plantation et aussi pendant le stade initial de la croissance. Ils risquent de blesser les nouvelles racines. Les arbres à feuilles persistantes ne doivent pas recevoir d’engrais tant qu’ils ne sont pas bien établis. Les plantes qui présentent une bonne croissance et une bonne couleur n’ont généralement pas besoin d’engrais. Divers types d’infestations, de maladies, un mauvais drainage ou un sol infertile peuvent affaiblir les plantes. Ces plantes peuvent avoir besoin d’engrais. Si nécessaire, ils peuvent être appliqués entre la mi-octobre et la mi-mars.

pruche canadienne

Pruning

➺ Si vous voulez créer une barrière, taillez le haut et le bas de l’arbre. Cela encouragerait la croissance des côtés qui finiraient par combler l’espace, en s’imbriquant avec les arbres de chaque côté. Une fois l’espace comblé, taillez également les côtés (avant et arrière). L’espacement peut varier en fonction de l’objectif visé.

➺ Ne taillez pas l’arbre avant au moins cinq ans. Une taille trop précoce peut affecter gravement sa croissance.

➺ La taille doit être effectuée au début du mois de mars ou d’avril, avant l’apparition des nouvelles feuilles. L’arbre réagit bien à l’élagage.

➺ Il se peut que vous deviez élaguer l’arbre pour assurer le passage des véhicules ou des piétons sous la canopée. Comme ce grand arbre ne perd pas ses membres inférieurs (bien qu’il devienne assez grand), il est idéal comme haie taillée ou non.

Menaces courantes

➺ L’arbre ne supporte pas les sols gorgés d’eau. Une humidité excessive peut entraîner la pourriture des racines et le fendillement de l’écorce. Il ne supporte pas non plus les sols très secs.

➺ L’arbre ne doit pas être planté en bordure de route si du sel de déverglaçage doit être répandu sur la route en hiver. Les feuilles ne peuvent pas supporter les embruns de sel.

➺ Il ne supporte pas l’exposition aux vents violents et au stress urbain.

➺ Il est susceptible d’être attaqué par le puceron lanigère de la pruche, un petit insecte suceur de sève ressemblant à un puceron. Un sac laineux recouvre son corps. Les infestations de pucerons lanigères et de cochenilles peuvent s’avérer mortelles pour la plante. Le plus grand arbre que l’on ait trouvé dans le parc national des Great Smoky Mountains a été tué par le puceron lanigère de la pruche. L’arbre peut également être attaqué par des charançons, des chenilles, des acariens, d’autres suceurs de sève et des pics. Des inspections régulières (au moins une fois par année) de votre pruche aideront à prévenir les dommages sérieux causés par les ravageurs. Vous pouvez utiliser du savon insecticide ou de l’huile horticole pour traiter et vous débarrasser de ces ravageurs. L’insecticide « Imidacloprid » est recommandé lorsque les pucerons sont une menace constante. Envisagez de l’utiliser comme traitement annuel, de préférence en octobre.

➺ L’arbre peut souffrir de brûlures dues au soleil si les températures atteignent 95°F. L’extrémité des branches peut prendre une teinte jaunâtre.

➺ Les plantes poussant en pleine ombre seront relativement fines et ne produiront pas l’effet d’écran caractéristique. Ceux qui sont en plein soleil ou à l’ombre partielle peuvent donner le meilleur résultat.

Faits sur la pruche du Canada

Nom scientifique : Tsuga canadensis.

Noms communs : pruche de l’Est, pruche du Canada, épinette de la pruche ou Pruche du Canada.

Type : Arbre conifère.

Famille : Pinaceae.

Amplitude d’origine : Est de l’Amérique du Nord.

Zone : 3 à 7.

Hauteur moyenne : environ 31 mètres (100 pieds).

L’arbre le plus haut enregistré : 53 mètres (173 pieds), il se trouvait dans le parc national des Great Smoky Mountains.

Diamètre moyen du tronc : A hauteur de poitrine, il peut être d’environ 1,5 mètre (5 pieds).

Le tronc le plus large enregistré : 1,75 mètre (6 pieds).

Étendue : 30 pieds.

Feuilles moyennes : 15 à 20 mm (0,6 à 0,9 pouce) de long.

Écorce : brune et écailleuse, les arbres âgés ont une écorce profondément fissurée.

Forme de la couronne : Pyramidale.

Tige : Droite, rarement fourchue.

Soleil : Plein soleil à l’ombre.

Prédateur : Puceron lanigère de la pruche (Adelges tsugae), un insecte suceur de sève.

Température de croissance : A des températures allant de 7° à 18° C (44° à 64° F), les chances de germination sont élevées.

Climat : Frais et humide.

Eau : Les arbres qui poussent en plein soleil nécessitent un apport constant d’humidité et un bon drainage.

Sol : Sol humide, loam, sable, bien drainé, légèrement acide.

Entretien : Moyennement.

Feuillage : A texture fine, à feuilles persistantes, retombant au sol.

Fleur : Fleurs discrètes, vertes, jaunes, cônes arrondis de 3/4″ de long.

Fruit : Sec, dur, ovale, brun, de 0,5 à 1 pouce de longueur.

Taux de croissance : Lent, 4″-10″ avg par an.

Spécificité : Les feuilles sont, en fait, des aiguilles persistantes à texture fine.

Utilisations : Spécimen, écran pour briser le vent, pour l’ombre, ou pour l’intimité, bonsaï, comme haies pour marquer une ligne de démarcation, etc.

Ne tolère pas : Les vents et la sécheresse.

Comme les saules, les pruches sont des arbres de berges et sont importants pour les plantations ornementales. De taille plus importante, ils offrent un abri aux plantes plus petites et les protègent des vents desséchants. Autrefois, l’écorce de cet arbre était utilisée pour tanner les peaux de mouton et le cuir épais des chaussures. de nos jours, le bois est utilisé dans l’industrie de la pâte et du papier. Il ne faut pas oublier que plusieurs espèces d’animaux sauvages (plantes, animaux, insectes et oiseaux) vivent dans l’habitat fourni par une pruche dense, haute et durable. Nous n’avons pas le droit de détruire leur habitat. La conservation de la nature est bénéfique tant pour les êtres humains que pour les animaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *