Image default

Quelles économies envisager avec l’installation d’une pompe à chaleur ?

Avec l’augmentation des coûts de l’énergie, de nombreux foyers sont contraints de réduire leur consommation. Cependant, cela n’est pas sans conséquence. Une maison mal chauffée est souvent plus humide, moins aérée, et de manière générale moins agréable à vivre. Pourtant, une pompe à chaleur peut pallier ce problème. Moins énergivore qu’un système de chauffage classique, elle permet de se chauffer à moindre coût. Mais alors, quelles sont les économies que l’on peut espérer d’un tel système ?

Les différents types de pompes à chaleur

Vous trouverez sur le marché trois grands types de pompes à chaleur (PAC). Premièrement, les PAC air-air qui extraient la chaleur de l’air extérieur pour la diffuser à l’intérieur. Elles sont particulièrement adaptées aux maisons qui ont à la fois besoin de chauffage et de climatisation. Les PAC air-eau sont la deuxième catégorie. Elles captent également l’énergie de l’air extérieur, mais la convertissent en chaleur pour l’eau du circuit de chauffage central. Elles trouveront parfaitement leur place avec les systèmes de radiateurs à eau ou de plancher chauffant.
La troisième catégorie, les PAC géothermiques, tire son énergie du sol ou de l’eau souterraine. Malgré un coût initial plus élevé et des travaux d’installation plus complexes, ces PAC ont une performance inégalée, particulièrement dans les régions aux hivers rigoureux. Afin de savoir quel système convient le mieux à votre situation, vous pourrez faire appel à un fabricant de pompe à chaleur et de ventilation, comme c’est le cas de Sitebel Etron.

installation pompe à chaleur

Réduction des coûts énergétiques grâce aux pompes à chaleur

Comme nous venons de le voir, le principe de fonctionnement d’une pompe à chaleur est simple : elle puise l’énergie dans l’environnement naturel (air, eau, sol) pour la restituer et ainsi chauffer ou refroidir les intérieurs. Par ce procédé, elle a une très bonne efficacité énergétique. Cette dernière se mesure par le coefficient de performance (COP). Un COP élevé, par exemple de 4, signifie que pour chaque kWh d’électricité consommé par la PAC, elle produit quatre kWh de chaleur.
Une efficacité qui se traduit par une réduction significative des dépenses énergétiques, souvent de l’ordre de 50% par rapport à un système de chauffage classique. L’installation d’une pompe à chaleur peut être facilitée par différentes aides, comme MaPrimeRénov’ qui couvre jusqu’à 50% des frais. Certaines régions proposent aussi des subventions, pensez donc à vous renseigner et en parler autour de vous. Pour les plus modestes, l’éco-PTZ de l’Anah est accessible sans condition de ressources.

A lire :   Pompe à chaleur bruyante : identifier les causes et trouver des solutions

Le retour sur investissement des pompes à chaleur

C’est indéniable : une pompe à chaleur représente un coût moyen non négligeable lors de son installation. Toutefois, l’analyse du retour sur investissement met en lumière des économies à moyen et long terme. Bien que la durée nécessaire pour amortir l’achat et l’installation puisse varier selon le type de PAC, le climat et les habitudes de consommation du foyer, l’amortissement peut être en général réalisé en 5 à 10 ans.
Mais ce retour sur investissement peut aussi se faire indirectement. La présence d’une PAC dans un bien immobilier en augmente l’attractivité et peut potentiellement en booster le prix de vente. Imaginons une famille qui, après avoir installé une PAC, décide de vendre sa maison. Elle pourrait se voir proposer un prix supérieur grâce à cette installation.

LATGALES Pellets : Chauffez vos maisons avec des conforts

Adelaide Fauteaux

Comment purger un radiateur : étapes et astuces

Pompe à chaleur bruyante : identifier les causes et trouver des solutions

Adelaide Fauteaux

Laissez une réponse à