Image default

Le parquet pour les nuls : que doit-on savoir ?

Ceux qui souhaitent construire une maison ou faire une rénovation, peuvent avoir le choix entre différents types de revêtement de sol. Le parquet en est un justement. Il s’agit d’un des plus prisés. Il permet d’avoir un intérieur chaleureux. C’est également un choix esthétique. De plus, il existe toute une panoplie de choix en matière d’essence de bois. Voici plus d’infos.

Les différents types de parquet

Il y a trois grandes catégories de parquet. Ce sont les parquets massifs, les parquets contrecollés et les parquets stratifiés.

Les parquets massifs, comme son nom l’indique, sont faits avec des bois massifs. Toutes les lames sont faites avec la même essence de bois. Il s’agit de la version haut de gamme de ce type de revêtement de sol. Ils sont dotés d’une grande résistance. Les lames de bois utilisées ont une épaisseur variant entre 12 et 23 mm et leur largeur varie entre 4 et 10 cm.

Les parquets contrecollés sont constitués de 2 à 3 couches de nature différente Ce sont une couche d’usure supérieure en bois véritable ou parement, une âme centrale et un contre-parement. En général, la pose flottante est la plus prisée pour ce type de parquet.

Contrairement aux deux premiers parquets, les parquets stratifiés ne sont pas soumis à la norme NF EN 13-756. Ils n’ont pas les mêmes compositions en essences de bois et ne respectent pas obligatoirement l’épaisseur déterminée par la norme. Ils sont seulement l’esthétique du parquet en bois. Son épaisseur varie entre 6 et 14 mm. Ils sont les plus abordables.

Ce sont les bases à connaitre sur le parquet pour les nuls avant de procéder à l’achat et à la pose de ce type de revêtement de sol.

savoir parquet

Comment entretenir le parquet ?

Il faut noter que l’entretien n’est pas le même pour tous les parquets. Tout dépend du type de parquet, de l’essence de bois choisi, de la pose, de la finition voulue, etc.

Pour les parquets vitrifiés, le mieux est d’utiliser des équipements et des produits doux et non agressifs. Un balai doux, un chiffon soyeux, de l’eau, etc., ils sont suffisants pour maintenir son éclat. L’objectif est d’éviter de casser le produit qui a été utilisé pour la vitrification.

Pour les parquets vernissés, le principe est le même. Il faut éviter de casser le vernis. Le mieux est donc d’opter pour des produits et des matériels de nettoyage doux et non agressifs.

Pour les parquets huilés, contrairement aux deux premiers, ne doivent pas être mouillés. Il faut toujours faire un entretien sec et léger. Un dépoussiérage est donc suffisant.

A lire :   N'hésitez plus entre carreaux et parquet : le carrelage imitation bois

Pour les parquets cirés également, il ne faut pas utiliser de l’eau. Le mieux est de faire du dépoussiérage régulier.

Il ne faut pas oublier que les parquets huilés et cirés ont tendance à être plus glissants. Il est donc nécessaire de faire attention avec ces finitions.

Dans tous les cas, il est toujours indispensable de dépoussiérer régulièrement. Ce sont les nettoyages avec les parquets vitrifiés ou vernissés qui ne se font qu’une ou deux fois tous les ans.

Le meilleur revêtement de sol pour une haute valeur de revente ?

Sol en résine : avantages et inconvénients de ce revêtement tendance pour votre intérieur

Marie Héléne Girauard

Optez pour les dalles PVC pour garage pour une bonne résistance aux chocs et à l’usure

Adelaide Fauteaux

Laissez une réponse à