Image default

Mur de séparation entre des voisins : la hauteur maximum !

La hauteur maximum d’un mur de séparation entre voisins est un sujet qui peut sembler anodin, mais qui revêt en réalité une grande importance pour garantir la tranquillité et le respect de la vie privée de chacun. Dans cet article, nous vous donnerons toutes les informations nécessaires sur la législation en vigueur et les bonnes pratiques en matière de hauteur de mur de séparation.

Réglementation légale en vigueur

Il est essentiel de connaître la réglementation légale qui encadre cette question, afin de s’assurer que le mur de séparation respecte les règles en vigueur et ne nuise pas aux relations de voisinage.

Code civil et hauteur maximum

Le Code civil français, dans son article 663, stipule qu’un mur de séparation doit avoir une hauteur minimale de 2 mètres pour les propriétés situées dans les villes de plus de 50 000 habitants. Pour les localités de moins de 50 000 habitants, la hauteur minimale est fixée à 1,6 mètre. Il est important de noter que ces chiffres correspondent à la hauteur minimale et non à la hauteur maximum.

Règles d’urbanisme locales

Cependant, la hauteur maximum d’un mur de séparation dépendra des règles d’urbanisme spécifiques à chaque commune. Il est donc primordial de consulter le Plan Local d’Urbanisme (PLU) ou le Règlement National d’Urbanisme (RNU) de votre commune afin de connaître les restrictions éventuelles concernant la hauteur des clôtures et murs de séparation.

hauteur maximum

Considérations pratiques pour un mur de séparation

Au-delà de la réglementation légale, il est important d’adopter une approche raisonnée et respectueuse lors de la construction d’un mur de séparation entre voisins. Voici quelques éléments à prendre en compte.

Tenir compte de l’environnement et de l’esthétique

Lors de la construction d’un mur de séparation, il convient de tenir compte de l’environnement et de l’esthétique du quartier. Un mur trop haut par rapport aux autres constructions peut donner une impression de surplomb et nuire à l’harmonie visuelle du voisinage. Il est donc recommandé de choisir une hauteur de mur qui s’intègre harmonieusement dans le paysage local.

Respecter la vie privée des voisins

Un mur de séparation doit permettre de garantir la vie privée des deux parties, sans pour autant entraver la vue ou la luminosité des espaces extérieurs. Il est crucial d’opter pour une hauteur de mur qui offre un équilibre entre la préservation de l’intimité et la liberté de jouissance de son terrain.

A lire :   Les meilleurs moyens d'économiser des tonnes d'argent sur votre maison

Les solutions alternatives au mur de séparation

Si la construction d’un mur de séparation de grande hauteur ne vous convient pas, plusieurs solutions alternatives existent pour préserver la tranquillité de votre propriété.

Les haies et les arbustes

Plutôt que de construire un mur massif, vous pouvez opter pour une haie ou des arbustes qui permettront de créer une séparation naturelle entre les deux propriétés. Cette solution est à la fois esthétique et écologique, mais nécessite un entretien régulier pour conserver une hauteur et une densité adaptées.

Les clôtures légères

Les clôtures légères, telles que les panneaux en bois, les grillages ou les treillis, peuvent également constituer une alternative au mur de séparation. Ces solutions sont généralement plus économiques et plus faciles à mettre en place, et offrent une séparation visuelle modulable.

Conclusion : trouver le juste équilibre

En résumé, la hauteur maximum d’un mur de séparation entre voisins dépendra de la réglementation légale en vigueur, mais aussi des considérations pratiques et esthétiques propres à chaque situation. Il est important de privilégier une approche respectueuse et raisonnable pour préserver la qualité de vie et la tranquillité de chacun.

N’oubliez pas de consulter le PLU ou le RNU de votre commune pour connaître les règles spécifiques à votre localité, et n’hésitez pas à envisager des solutions alternatives si un mur de séparation de grande hauteur ne vous semble pas approprié. Enfin, le dialogue et la communication avec vos voisins sont des atouts précieux pour trouver un accord satisfaisant pour toutes les parties.

Peut-on installer des panneaux photovoltaïques soi-même ?

Adelaide Fauteaux

4 façons de garder votre maison au frais

Marie Héléne Girauard

Idées de rénovation de fenêtres pour votre salon

Laissez une réponse à