Image default

Un guide complet pour isoler votre toit afin de réaliser un maximum d’économies d’énergie

Bien isoler le toit de votre habitation est nécessaire pour plusieurs raisons, dont la limitation des pertes en énergie. 30 % de la déperdition thermique dans votre logement découle essentiellement de la mauvaise isolation du toit. Pour régler ce problème durablement, connaître les bons isolants et processus d’installation est indispensable. Découvrez ici l’essentiel à savoir pour réaliser une bonne isolation de votre toit.

Apprenez à connaître votre toit

Avant d’envisager de réaliser des travaux d’isolation pour votre toit, il est indispensable de bien le connaître. Le premier volet que vous devez maitriser concerne le matériau constitutif du toit. Il s’agit par exemple :

  • de tuiles en terre cuite ou béton,
  • d’une toiture en ardoise,
  • d’une toiture métallique : zinc, acier, alu, cuivre,
  • d’une toiture en bois,
  • d’une toiture en bardeau…

Chacun de ces matériaux présente des avantages et des inconvénients, qui justifient ses performances en isolation thermique. Les toitures en terre cuite, béton, ardoise et bois offrent une très bonne isolation thermique contrairement à celles en métal et bardeau.

L’âge et l’état de votre toiture sont aussi à examiner pour envisager un projet d’isolation. Cela est nécessaire sachant que même les toitures réalisées avec des matériaux aux excellentes performances en isolation thermique peuvent perdre en efficacité. Si votre toiture date de 20 ans au moins ou est en mauvais état, assurez-vous de la faire inspecter en profondeur par des professionnels pour déceler d’éventuels défauts à corriger. Ceux-ci sont assurément à l’origine de cette déperdition d’énergie et une rénovation complète de la toiture peut être nécessaire avant d’en faire l’isolation.

C’est une opération qui peut être très coûteuse, car elle nécessite de solliciter des professionnels pour la rénovation de toiture et son isolation qui se fera par l’extérieur. Vous pourrez cependant bénéficier d’aides financières comme le stipule le site www.isoltoit.fr, qui fournit des informations très intéressantes concernant l’isolation du toit.

Pour une toiture de moins de 20 ans et qui paraît en bon état, vous pouvez effectuer une isolation intérieure par vous-même ou en faisant appel à des professionnels. Bien que plus abordable de façon générale, l’isolation par l’intérieur d’un toit implique généralement une perte de volume au niveau des combles.

A lire :   Caractéristiques des bardeaux de toiture en acier

isolation toit intérieur

Investissez dans l’isolation pour garder votre maison fraîche en été et chaude en hiver

Une bonne isolation de votre toit rend votre espace intérieur très agréable sans grandes dépenses en énergie. Il permet d’empêcher la température à l’extérieur de l’habitation d’être facilement transmise à l’intérieur du logement par le toit et les autres parois. Ceci permet de garder une température agréable de votre cadre de vie, sans une énorme dépense en chauffage pendant l’hiver. De même, la température ambiante dans votre logement sera agréable en été et ne nécessitera qu’une utilisation modérée de l’air conditionné.

Choisissez le bon type d’isolation pour votre toiture

Selon la toiture de votre habitation et vos préférences, vous avez plusieurs options d’isolation à votre disposition. Si vous êtes un bricoleur expérimenté et désireux de réaliser une isolation extérieure de votre toiture par vous-même, vous aurez besoin de panneaux isolants rigides pour votre projet. Ce sont des matériaux fabriqués principalement à base de polyuréthane ou polyisocyanurate connus respectivement sous l’appellation panneaux isolants PUR et PIR.

Ces isolants sont très faciles à découper et à installer, grâce à leur faible épaisseur. Ils proposent cependant la meilleure isolation et résistent très bien aux intempéries, ce qui rend ces panneaux excellents pour l’isolation par l’extérieur. De plus, les panneaux isolants rigides sont résistants au feu et offrent également une bonne isolation sonore. D’autres méthodes sont à préférer pour une bonne isolation intérieure de votre toit.

L’isolation sous rampant

C’est une méthode d’isolation intérieure de toiture indiquée lorsque les combles sont accessibles. Elle consiste à installer le matériau isolant dans l’espace situé entre les chevrons ou en dessous de ceux-ci. Deux matériaux figurent parmi les plus intéressants à utiliser pour une isolation sous rampant. Il s’agit d’abord de la laine de verre qui est un isolant disponible en rouleaux à poser, disponible à un prix très abordable. Ce matériau offre une excellente isolation thermique, est un produit non inflammable et offre une bonne isolation sonore.

Son principal inconvénient est qu’il s’agit d’un isolant qui peut fortement irriter à cause du formaldéhyde qu’elle contient. Par conséquent, il est indispensable de porter des gants, des lunettes de protection et un masque lorsque vous utilisez de la laine de verre. Vous devez également installer un pare-vapeur pour protéger l’isolant contre l’humidité. Le second isolant à considérer est la laine de roche, qui est un isolant fabriqué à base de roches basaltiques et qui s’utilise exactement comme la laine de verre.

A lire :   Les avantages de remplacer sa toiture au lieu de la réparer

Il s’agit d’un produit ignifuge, avec de bonnes performances concernant l’isolation thermique et celle acoustique. Contrairement à la laine de verre, celle de roche est un bon régulateur d’humidité. C’est un isolant disponible à un prix plus élevé que la laine de verre. La laine de roche est toutefois aussi irritante que celle en verre. Sa manipulation nécessite alors le port de gants, lunettes de protection et d’un masque.

L’isolation par combles perdus

Il s’agit ici d’une méthode d’isolation intérieure de toiture appliquée lorsque les combles ne peuvent être aménagés. Elle peut être effectuée de deux manières qui consistent à isoler le plancher des combles. La première méthode consiste à installer des panneaux rigides PUR ou PIR sur le plancher, là où la seconde nécessite l’utilisation d’une machine pour projeter des isolants disponibles en vrac.

Cette dernière technique est appelée soufflage et peut être utilisée avec divers isolants dont la laine de verre ou de roche, la mousse de polyuréthane, la ouate de cellulose. Les techniques d’isolation des combles perdus sont très appréciées pour leur coût très accessible et leur facilité de réalisation, qui n’enlèvent rien à leur efficacité thermique redoutable.

Comment choisir le bon prestataire pour l’isolation de votre toit ?

Si vous décidez de recourir à un prestataire pour réaliser l’isolation de votre toit, il est indispensable de bien choisir ce professionnel. Pour cela, faites une liste de professionnels de l’isolation de toit dans votre zone de résidence à partir de Google. Consultez ensuite les avis clients à propos de ces professionnels en visitant leur site internet ou des plateformes spécialisées. Cela vous permettra d’avoir un aperçu de la qualité du travail fourni et de la satisfaction de la clientèle.

Vous pouvez aussi vous renseigner à ce propos par le bouche-à-oreille. L’étape suivante consiste à obtenir un devis et faire une comparaison des offres qui seront mises à votre disposition pour choisir celle qui vous convient le mieux. À offres égales, optez pour celle du professionnel en isolation de toit qui a le plus d’expérience dans le domaine. Vous aurez ainsi l’assurance d’obtenir un résultat satisfaisant, à hauteur de votre investissement.

Les avantages de remplacer sa toiture au lieu de la réparer

Adelaide Fauteaux

Les avantages de l’extension de maison à toit plat pour agrandir sa maison

Maximilien Benaut

Différents types de charpente : quel choix pour votre maison ?

Joseph de Montny

Laissez une réponse à