Image default

Aménager un salon pour le rendre lumineux et design

Les luminaires font partie des éléments de décoration incontournable pour le salon et la salle à manger. Sur pied, au plafond, sur la table… il existe aujourd’hui d’innombrables modèles de luminaires. Mais il faut savoir que tous les modèles ne sont pas forcément adaptés pour cet espace. Donc, pour donner une touche spéciale à notre salon à travers ces luminaires, voici nos conseils.

Combiner différents styles de luminaires

Pour obtenir un éclairage équilibré dans le salon, il est judicieux de combiner différents types de lumière. En particulier un éclairage zénithal par le haut et un éclairage périmétrique sur les murs. L’éclairage zénithal, tel que celui fourni par un plafonnier, doit être placé à une hauteur suffisante, notamment à une hauteur d’environ 2,10 ou 2,15 m du sol. Cela est nécessaire pour qu’il puisse éclairer l’ensemble de l’espace. Lorsque la pièce est petite, il convient d’accorder plus d’importance à l’éclairage périmétrique qu’à l’éclairage zénithal. Et ce, afin que les murs soient baignés de lumière et que les zones ombres soient évitées. On peut mettre, par exemple, du ruban led sur les plinthes, afin que la lumière diffuse baigne les murs. Il est également judicieux de choisir un éclairage chaleureux, autour de 3 000 K. Si on aime les plafonniers, on peut également en installer. Cependant, il est important de les associer à d’autres sources lumineuses. Ces détails sont nécessaires pour tout achat de luminaires dédié au salon.

lumiaire salon

Miser sur les lampes à lumières indirectes

L’installation de lumières indirectes est la meilleure façon d’obtenir une lumière générale qui éclaire tout l’espace du salon tout en le décorant. Pour cela, il existe différentes façons de réaliser ce type d’éclairage dans une pièce grâce à des spots orientables ou des luminaires de type LED. On peut mettre, par exemple, des bandes lumineuses cachées dans la moulure couronnée ou derrière un élément structurel, comme une colonne ou un trou dans le mur. De cette façon, la lumière émerge de manière diffuse sans créer des zones d’ombres, tout en donnant à l’espace une plus grande amplitude visuelle. L’une des erreurs que l’on fait généralement lors de l’éclairage de la pièce est de placer des points lumineux uniquement au plafond. Mais cela ne fera que créer des zones sombres dans cet espace. On ne doit pas se limiter au plafonnier. Il faut éclairer la pièce avec plusieurs points lumineux. De cette façon, l’espace semblera s’agrandir. Il faut les placer de manière équilibrée, en veillant à ce qu’ils soient équidistants dans la pièce. L’éclairage doit créer des clairs-obscurs qui provoquent la théâtralité et génèrent des zones spécifiques. Pour cela, on peut utiliser des gradateurs pour créer des atmosphères plus intimistes en cas de besoin.

A lire :   Les décisions en matière de couleur qui font craquer les décorateurs

Toujours miser sur une bonne exposition à la lumière naturelle

Qu’on ait la chance d’avoir une bonne orientation et une grande fenêtre pour notre salon, ou si l’espace est sombre, la lumière naturelle doit toujours circuler librement. Il est important de ne pas mettre d’obstacles qui interrompent son passage et l’empêchent d’inonder toute la pièce, car c’est la ressource idéale pour donner à l’espace un aspect spacieux et confortable. Pour cela, il ne faut pas couvrir les fenêtres avec de lourds rideaux occultant. Ce ne sont pas des éléments appropriés pour les petits espaces. Il vaut mieux miser sur des rideaux lumineux qui ne limitent pas la luminosité de l’intérieur. On ne doit pas non plus placer de meubles hauts et encombrants dans le salon, à moins qu’ils ne soient fixés aux murs. De cette façon, on évitera la création de zones ombrées.

Termes d’éclairage : quelles mesures de la lumière et contrôle de l’éblouissement

Joseph de Montny

Solutions de décoration des fenêtres à l’aide de rideaux et de stores

Joseph de Montny

Utilisations du bois et du placage de bois pour la décoration intérieure

Joseph de Montny

Laissez une réponse à