Catégories
Électricité, réseau, câblage, solaire

Comment brancher 2 tableaux électriques ?

Les installations électriques d’un logement de surface considérable requièrent des matériaux de grande quantité en excellente qualité. Si vous avez une maison de plus de 120 m², il est judicieux d’installer 2 tableaux électriques à la fois.

Quand ajouter un tableau électrique secondaire ?

Le tableau électrique est l’élément principal de l’installation électrique. Il abrite les dispositifs qui permettent de fournir l’alimentation électrique à un logement. Il inclut par exemple les disjoncteurs, les interrupteurs différentiels, le contacteur et le parafoudre.

La taille du tableau électrique dépend de la surface de la maison. Par exemple, pour un modèle comportant 4 rangées sont favorables pour les habitations de plus de 100 m² ou les appartements T5/T6. Par ailleurs, il est nécessaire d’ajouter un tableau électrique complémentaire pour les cas suivants :

  •         Utilisation des appareils électriques de haute puissance
  •         Extension de la maison
  •         Construction d’un garage, d’un espace de repos ou d’un atelier
  •         Aménagement du sous-sol ou des combles

Quelles sont les étapes nécessaires ?

Demandez l’avis d’un expert en installation électrique pour proposer la meilleure option adaptée à votre situation. Si l’ajout d’un second tableau électrique secondaire s’avère la meilleure option, suivez les conseils suivants.

brancher tableau électrique

Acquérir un nouveau tableau électrique

Considérez la surface de l’espace supplémentaire de la maison pour déterminer le modèle adapté à vos besoins. Si la nouvelle pièce mesure moins de 30 m², il est préférable d’acheter un tableau pouvant comporter un à deux rangées. Pour une question d’esthétique, il est fortement conseillé de miser sur la même référence que le coffret principal. De cette manière, vous n’aurez pas du mal à ajouter de nouveaux circuits pour les prochaines extensions de votre habitation.

Installer le tableau électrique secondaire

Il suffit de poser le coffret à côté du modèle déjà posé auparavant, à une hauteur entre 1 et 1,80 m. Vous aurez ainsi à réserver un espace de 600*400 mm au minimum.

Trouvez les borniers du boîtier principal pour identifier la phase et le neutre. Notez que la phase est généralement de couleur rouge ou noir, et le neutre de thème bleu.

Respecter les précautions de sécurité

La première étape consiste à couper l’alimentation électrique du logement. Touchez l’interrupteur du disjoncteur principal. Il est possible d’utiliser une goulotte entre les deux boîtes si un espace vide les sépare. Afin de protéger l’ensemble de vos équipements électriques, il convient d’ajouter un parafoudre au nouveau boîtier électrique.

Suivant la norme NF C 15-100, incontournable depuis le 3 août 2016, retenez quelques réglementations :

  •         Le parafoudre s’avère obligatoire. Les occupants peuvent utiliser une prise avec parafoudre pour optimiser la protection des équipements électroniques ;
  •         Les fusibles ne sont plus nécessaires si vous prévoyez déjà d’utiliser des disjoncteurs individuels ;
  •         Le nombre maximal de socles de prise de courant est limité à 8 par circuit ;
  •         Un seul point lumineux pour toutes les pièces et l’extérieur de la maison ;
  •         Il est désormais interdit d’utiliser des prises à fixation à griffes ;
  •         L’installateur doit réaliser un schéma détaillé de l’ensemble de l’installation.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *